Région PACA

7 ième ANDD
Novembre 2013

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Association des Régions de France (ARF) ont accueilli plus de 1 700 contributeurs et plus de 150 intervenants au Parc Chanot de Marseille pour 2 jours ouverts à tous, 2 jours de rencontres, de découvertes, de partage et d’animations mais aussi d’élaboration de plans d’actions élaborés en commun et permettant de s’engager dans la durée.

Dans un contexte de « crises » multiples et récurrentes, non seulement environnementale et climatique, mais également sociale, économique, culturelle et financière, la vocation du développement durable est à nouveau interrogée. En tant que porteur de sens pour l’avenir, il doit faire ses preuves et démontrer dans quelle mesure et à quel point il représente des leviers de transformation sociétale et par là même de « sortie de crises ».

Loin d’être un « supplément d’âme », il représente un outil essentiel pour le changement. Source d’innovations, il permet de définir, expérimenter et développer au plus près des territoires, de nouveaux modes de production et de consommation plus responsables. Il génère des solidarités nouvelles. Il engendre de réelles espérances... Acteurs des collectivités locales, représentants de l’Etat, acteurs du monde économique, de la recherche et de l’enseignement, associatifs, citoyens du 21e siècle… les questions qui y ont été posées nous concernent tous.

Pour en savoir plus

Mission de Kaleido’scop dans l’organisation des Assises en lien avec les Agences Moka et Presqu’île durable

- Elaboration du programme
- Définition des besoins, définition des stratégies de communication, de logistique et d’animation dans le cadre d’une communication éco-responsable
- Coordination des prestataires
- Animation des comités de pilotage
- Suivi et contrôle du bon déroulement les Jours J

Kaleido’scop a également animé

Un espace Fair(e) projets

« Fair » en anglais signifie salon ou foire, mais aussi « juste » ou « équitable ». « Faire » en français, c’est se mettre dans une dynamique active et créer. Dans le cadre des ANDD, l’ « espace Fair(e) projets » s’est voulu une foire ouverte, qui permet de se rencontrer, d’échanger, de trouver des partenaires et de proposer des idées de projets. L’espace Fair(e) projet a été installé pour animer un espace de transit et de passage. Nous avons cherché à capter l’attention des passants et à créer des rencontres entre ceux qui, le temps de quelques minutes ou plus, étaient prêt à se laisser détourner de leur but initial. Au total, ce sont près de 120 personnes qui, acceptant le principe de faire la connaissance d’un(e) inconnu(e), ont pris place dans l’Espace Fair(e) projets. Les participants ont interrogés leur vis-à-vis puis l’ont été à leur tour, à partir des questions suivantes :
- Un projet dont vous êtes fier
- Ce que ce projet change
- Une « astuce », un « ingrédient » pour que ça marche
- Votre projet idéal Les réponses données étaient notées sur des cartes qui, au fil de l’animation, formaient une carte mentale immense. Cette carte attirait des passants curieux qui, à leur tour se mettaient à échanger…

Parmi mille autres choses, on peut apercevoir quelques fils qui, ici et là, émergent et se recoupent, malgré l’infinie diversité des projets discutés :

- Tout un chacun est porteur de projets, concret ou rêvé…
- L’idéal c’est bien mais c’est maintenant qu’il faut agir, de manière concrète et visible
- Ce ne sont pas les outils, les initiatives ou encore, les « manières de faire innovantes » qui manquent mais plutôt les liens et croisements entre initiatives semblables et/ou complémentaires
- Respecter les équilibres écologiques, changer les comportements, offrir de nouveaux services, créer du lien sur les territoires et au-delà contribuer à une société post-carbone et des humains heureux, voilà quelques grands axes dans lesquels s’inscrivent les projets évoqués

L’espace FAIR(e) projet a favorisé des rencontres plus ou moins insolites. Certaines se poursuivent encore, à l’instar de ce projet entre une association marseillaise et un partenaire de Madagascar, rencontré là par hasard,…

Un world café sur le thème du numérique et des jeunes

Le « Café du Monde du DD, jeunesse et numérique », a proposé un débat collectif et participatif, organisé autour des problématiques actuelles de la jeunesse et du numérique, en intégrant la dimension de la consommation collaborative. Il a été l’occasion de recueillir les contributions individuelles, le temps d’un débat collectif, ouvert et convivial.

Quelques idées fortes qui ont émergé :
- « La consommation responsable ne se limite pas au porte-monnaie, mais intègre des questions culturelles et de valeurs ».
- « Systématiser la démarche de diagnostic via l’analyse des cycles de vie, pour mesurer les impacts du numérique sur l’environnement ».
- « Ne pas se mentir en restant dans des utopies fantasmées : la plupart des changements de comportements dans le contexte actuel ne sont pas plus solidaires ou plus collaboratifs ».
- « Internet porte le potentiel de renouveau de la démocratie ».
- « La participation devrait se situer au cœur du pouvoir (comme en Islande avec une plateforme et la possibilité d’interpeler le Parlement), mais nous vivons aujourd’hui au sein d’une démocratie déguisée ».
- « Ne pas se cacher notre dépendance croissante aux technologies ; investir dans l’éducation aux technologies et aux usages de celles-ci ».


DOCUMENTS JOINTS :