Conseil Départemental Essonne

Coopération Essonne-Mali
2016-2017

Kaléido’Scop a accompagné un réseau pluri-acteurs de coopération décentralisée entre l’Essonne et les territoires de Diéma, Douentza et Nioro-du-Sahel au Mali (réseau EDDN).

Cette mission visait à repenser collectivement la structuration du réseau, sa gouvernance et ses pratiques. Nous avons animé une démarche d’Atelier du Futur en parallèle en France et au Mali, avec des temps communs réunissant les acteurs des différents territoires.

Tout au long des trois phases (critique, prospective et réaliste) de l’Atelier du Futur, nous avons proposé différents temps de débat et de co-production, liés à trois enjeux principaux :

- Repenser la gouvernance du réseau : dans le but d’appuyer la réflexion des membres sur le fonctionnement actuel du réseau, la participation et l’interconnaissance des membres, les modalités de prise de décision, le partage des rôles et des responsabilités entre les membres, la coopération, la circulation de l’information.
Les résultats : constats partagés et priorités communes ; propositions sur comment devraient être organisées 4 « fonctions » (prise de décision, animation, programmation, mise en œuvre) ; nouveaux dessins pour le schéma de gouvernance.

- Définir une vision commune du projet de réseau : mise en débat et la recherche de consensus autour du sens donné à l’appartenance commune au réseau afin de clarifier le projet politique du réseau (celui technique prenant souvent le dessus) et de redynamiser la participation active des membres.
Les résultats : échanges de points de vue sur le sens du développement, de la coopération, du partenariat ; représentation collective du réseau idéal ; définitions partagées de certains mots qui sont à la fois centraux dans la définition de la dimension politique du réseau, et sources d’incompréhension par leur polysémie ; un texte descriptif de la vision du réseau, préambule d’une nouvelle Charte du réseau.

- Co-concevoir des actions prioritaires pour le réseau : trois thèmes de travail ont été identifiés comme prioritaires car structurants et permettant d’aller vers « le réseau de demain » : la redéfinition du périmètre du réseau, l’amélioration de la communication et la mise en place d’une action fédératrice pour le réseau.
Les résultats : un plan d’action pour la mise en place d’une action fédératrice pour le réseau ; un plan d’action sur la communication au sein du réseau ; un plan d’action sur le périmètre du réseau.

Un retour réflexif sur cette démarche est à lire sur nos blogs.