Ass. Trisomie

Participation et représentation
2014 / 2015

L’auto-représentation : favoriser la participation de tous

A Kaléido’Scop, quel que soit le public avec lequel nous travaillons, nous nous attachons en premier lieu à valoriser la diversité des points de vue et des expériences dans le groupe, pour en faire une ressource. C’est ce que nous faisons lors des séminaires organisés par l’Association Trisomie 21 France depuis janvier 2014 sur le thème de l’auto-représentation.

[Le web doc->http://jinnk.o2switch.net/t21-03/#/]

Il s’agit d’une démarche expérimentale tant pour l’association Trisomie 21 France que pour Kaléido’Scop, riche mais pleine de défis. En effet, si l’auto-représentation consiste justement à donner aux personnes porteuses de trisomie 21 l’opportunité de parler en leur nom, comment être sûr en proposant un cadre d’animation de ne pas leur imposer l’auto-représentation ? Comment être sûr de ne pas transposer nos attentes et nos propres représentations de personnes ordinaires sur les leurs ? Comment garantir que les personnes qui ne souhaitent pas s’engager dans cette démarche puissent définir leur propre voie ? Comment ne pas trahir l’intention de départ de l’association et notre posture de tiers-facilitateur ? Un défi exigeant dans le prolongement de celui des Universités d’été 2013 qui ont mobilisé des professionnels, des parents et des personnes avec une trisomie autour des enjeux de la participation.

Si les objectifs fixés par Trisomie 21 France pour ces séminaires sont précis - faire prendre conscience aux personnes avec une trisomie qu’elles peuvent parler en leur nom, qu’elles peuvent porter la parole d’un tiers ou d’un groupe, qu’elles peuvent choisir de faire porter leur parole par un tiers - beaucoup de liberté en revanche nous a été donnée sur le mode d’animation du séminaire.

Nous avons privilégié les ateliers pratiques en petits groupes pour favoriser l’expression de chacun. Par exemple les participants ont pu représenter de manière créative une association qu’ils fréquentent régulièrement (Association Trisomie 21 locale, club de théâtre…) ; la place qu’ils occupent dans cette association, les activités proposées, les espaces où se prennent les décisions. Cette approche concrète a permis l’expression libre, aussi bien de ceux qui sont impliqués dans les instances associatives que de ceux qui participent simplement à des activités proposées par l’association ou encore de ceux qui nous ont dit ne pas trouver leur place dans l’association…

Des exercices pratiques de prise de parole, des échanges informels, des mises en situation sous forme de scénettes de théâtre ont fait de ce séminaire un moment intense. Un moment qui traduit l’envie des participants d’être reconnus, de s’engager, de s’organiser et de partager.

4 séminaires sur le même thème ont été menés dans plusieurs régions de France en 2014 et 2015. La suite ? Un séminaire bilan devrait permettre de dégager plusieurs pistes...

Pour aller plus loin sur la question de l’auto-représentation, un web doc a été réalisé à l’issue du premier séminaire par Jindra Kratochvil avec la contribution de Kaléido’Scop. Le Web doc a été lancé officiellement à l’Assemblée Nationale lors d’une conférence de presse avec Monsieur Razzy Hammadi, Député de la Seine-Saint-Denis, Madame Cécile Dupas, Présidente de Trisomie 21 France, mercredi 17 décembre.

Lire l’article sur le séminaire d’octobre 2014 :