Chausser les lunettes interculturelles dans l’accueil et l’accompagnement du public

Depuis 2018

Intervention :
Formation

Champs thématiques :
Approche inclusive et interculturelle Lutte contre les discriminations

Notre approche

L’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique) est un acteur reconnu du soutien aux personnes en situation de fragilité socio-économique, qu’elle accompagne dans leur projet de création d’activité grâce au microcrédit. Pour mener à bien ses missions, l’Adie peut compter sur l’engagement, aux côtés des équipes salariées, de centaines de bénévoles partout en France, qui assurent l’accueil et l’accompagnement du public précarisé.

Nous assurons régulièrement une journée de formation de base sur l’approche interculturelle et non-discriminante, dans les différents territoires d’intervention de l’ADIE. Au niveau du siège, cette formation fait partie du cycle d’intégration des personnes nouvellement recrutées.

Les principaux objectifs pédagogiques sont de :

  • Déconstruire les préjugés sur les publics accompagnés, décrypter les incompréhensions potentielles face à un parcours de vie très éloigné du sien ;
  • Renforcer les capacités des équipes pour adapter leurs modalités d’accompagnement en adoptant une posture plus inclusive.

La journée de formation est basée sur l’articulation entre approche interculturelle, compréhension des causes et des manifestations des inégalités sociales, connaissance du cadre de la non-discrimination et des moyens d’agir.

Il s’agit de permettre aux stagiaires de ressortir avec différentes clés de lecture d’une situation spécifique et de trouver ensemble des leviers d’action sur les blocages identifiés.

Elements-clés de l'approche pédagogique :

  • Des aller-retours entre mises en situation et éclairages théoriques.
  • Un travail de prise de conscience et de renforcement des capacités à partir de la pratique des stagiaires de la formation.
  • Une adaptation constante des méthodes et des apports, pour prendre en compte les besoins de chaque groupe.

L’équipe projet